Domaine Gustave Lorentz

Aujourd’hui je suis allé à Bergheim avec mes parents pour visiter le Domaine Gustave Lorentz le matin et pour une petite randonnée au-dessus de la plaine d’Alsace.

Notre matinée à Bergheim a débuté par une visite du domaine et la découverte des installations. D’abord nous avons vu les cuves de fermentation puis la cave de vieillissement avec les cuves en inox pour la gamme de blanc et des tonneaux pour les rouges. Et nous avons fini par la chaine d’embouteillage et de mise en cartons. Une visite absolument complète et détaillée rien que pour nous. C’était très précis, très bien expliqué.

Et bien sûr nous avons enchainé avec la dégustation de quelques vins du domaine:

– le crémant pour bien commencé : assez floral, très légèrement acide pour donner de la vivacité à ce vin

– un Muscat, c’est le vin qui m’a le moins plu

– 3 Riesling dont l’excellent Grand Cru Kanzlerberg 2008 avec ses notes de miel, d’herbes, un côté un peu balsamique, un vin complexe et très fin. Un petit regret pour le Grand Cru Altenberg 2011 mais c’est pour pinailler

– 2 Pinot Gris magiques : la Cuvée Particulière 2013 et surtout le Grand Cru Altenberg 2010. Une robe tout en dorure, un nez légèrement boisé et sur le raisin sur-mûri, en bouche il est très floral, ouvert et frais. C’est LE vin de la journée !

– 3 Gewürztraminer, là il n’y a rien à dire, juste à savourer. Evidence 2014, Grand Cru Altenberg 2010 et Vendanges Tardives 2011 sont complexes, très aromatiques, très fins. C’est épicé et puissant, la sucrosité est contenue ; bref, un vrai régal !

Beaucoup de découverte et de joie gustative grâce à Markus le maitre de chais.

Après cette belle matinée, nous avons fait une randonnée dans les hauteurs de Ribeauvillé, village voisin de Bergheim. Nous avons pu admirer la plaine d’Alsace.

Vous l’aurez compris une journée géniale !

A bientôt pour le résumé du mois de décembre.

Matthieu

Des vignerons et cavistes de Bourgogne

Un petit article pour vous présenter les professionnels du domaine viti-vinicole qui m’ont accueilli et aidé lors de la constitution de mon corpus. Comme pour les Allemands, je vous les présenterai sous forme de liste avec un petit mots en face du nom du domaine ou de la boutique. Tous ont vraiment été très sympathiques et je tiens à les remercier : encore une fois, sans leur aide, mon étude n’existe pas.

Pour les cavistes, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes très diverses :

  • Ô gré du vin : Un caviste comme vous n’en avez jamais rencontré, un peu foufou mais super attachant avec des choix très marqués dans la sélection de ce vin
  • La route des vins : un magasin superbe, un caviste fin connaisseur, j’ai beaucoup appris à ses côtés
  • Caves Duclos Maillard : Une belle boutique avec des vins de toute la Bourgogne. Les prix sont relativement bas et on trouvera forcément ce qui nous plaira
  • Au Pinot Noir : Un caviste plutôt pour les professionnels mais qui a une belle gamme de rouge quand même.
  • Les bons plans du vin : Nouvellement créé ce caviste propose un choix assez vaste de vins, le conseil est super
  • Cave de Vougeot : dans l’ancienne Cave de Vougeot, le cadre est splendide et la personne qui m’a accueillie était très gentille.
  • As du vin : Au nord de Dijon, un peu perdu dans la banlieue, on découvre un caviste très intéressant avec beaucoup de connaissances sur ses vins. Il sait pourquoi il les a choisis et connait personnellement les propriétaires. Un plus indéniable. Il m’avait recommandé cet excellent Chablis.
  • Vins et Merveille : Situé juste avant les premières vignes de la Côte de Nuit, on y trouve deux cavistes très professionnelles avec beaucoup de bonnes choses à déguster.

clos-de-la-maziere

On passe aux vignerons maintenant :

    • Domaine Isabelle Lippe : si vous cherchez un domaine simple et des vins excellents, c’est ici qu’il faut aller. Ce domaine est accessible, le caveau de dégustation est parfaitement décoré, on s’y sent bien tout de suite et Isabelle Lippe est un livre ouvert. Un excellent moment !
    • Domaine de la Cras : perché sur les hauteurs de Dijon, on se demande où on va mais une fois arrivé, Marc Soyard nous immerge dans son domaine : superbe !
    • Domaine Bruno Clair : L’expérience parle dans ce domaine, il y a beaucoup à dire et de nombreuses anecdotes à partager. C’était vraiment très intéressant !
    • Domaine René Leclerc : La présentation s’est faîte au caveau de dégustation, c’est vaste et accueillant. La personne que j’ai rencontrée était très au point avec ses vins, très précis et didactique : super !
    • Domaine Henri Richard : un petit domaine mais avec des Grands Crûs, un accueil très chaleureux et vraiment sympa
    • Domaine Philippe Leclerc : Ici on ne prend pas de gants, et c’est bien comme ça ! Le vigneron n’est pas là pour parler mais faire du vin et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sait y faire.
    • Château de Marsannay : J’avais posté une photo lors de la dégustation dans les caves du Château. Une grande variété et des vins intéressants surtout en blanc.
    • Domaine de la Mazière : Si je devais ne retenir qu’un nom ce serait lui. J’ai passé deux heures absolument géniales dans ce petit domaine. Il n’y a aucune prétention si ce n’est celle de faire du bon vin et d’offrir le maximum de plaisir à ses clients. Je vous le recommande chaudement, cela vaut vraiment la peine de faire un petit crochet par Brochon pour partir à la découverte de ce viticulteur si passionné.

insta

Je vous invite à venir vous aussi les rencontrer, ils le méritent !

A bientôt et bonne fin d’année à tous

Matthieu

Novembre et ses surprises …

C’est un mois de novembre très studieux qui vient de s’achever. J’ai en effet rendu, rédigé et fais corriger le premier chapitre du mémoire et rédigé le second. Je devais en plus faire un mini-mémoire pour le cours de littérature, ce qui m’a pris énormément de temps !

J’ai par ailleurs commencé à réfléchir à la thèse qui commencera l’année prochaine : financement, sujet de thèse, cotutelle internationale, … Beaucoup de choses à penser !

Mais quand même un petit de repos avec le Cyclo Cross de Dijon et une petite soirée à l’opéra pour voir Ravel.

C’est également au début de ce mois que j’ai commencé à travailler pour le CNRS à la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon qui se trouve sur le campus de l’Université de Bourgogne, toujours dans le secteur du vin, de la linguistique et de l’innovation. C’est une des raisons pour lesquelles je suis allé à Fixin pour participer aux Caves Ouvertes, je vous en avais parlé un peu plus tôt.

DSCN3990.JPGA cela s’ajoute la fin de la collecte des enregistrements pour le corpus. J’en ai fini avec les vignerons, je suis donc en possession de tous les enregistrements du côté français. Maintenant que le corpus oral est constitué, il me faut finir la transcription. J’ai fait un premier jet, il est nécessaire maintenant de repasser tous enregistrements un à vin afin de corriger les fautes, être sûr que tout soit bien transcrit et ensuite pour aller à un niveau de granularité supérieur en intégrant les pauses et les silences dans les prises de parole ce qui permettra une analyse bien plus fine.

DSCN3987.JPG

Je posterai dans quelques jours un récapitulatif de toutes les personnes qui ont bien voulu se faire interviewer comme je l’ai fait avec les Allemands (en allemand ici) mais je les remercie déjà maintenant.

En ce qui concerne le corpus d’étiquettes je suis toujours en train de réfléchir à la meilleure manière de les compiler pour les annoter au mieux avec des mots-clés et pouvoir ensuite mener une analyse cohérente.

Donc c’est un mois très porté sur la réflexion, la théorie mais aussi un peu de rédaction !!

On se dit à bientôt pour un nouvel article !

Caves Ouvertes de Fixin

Ce weekend quelques domaines du village de Fixin nous ouvrent leurs portes et permettent de rencontrer ses viticulteurs si attachants et de découvrir leur petites merveilles. Bien sûr je n’ai pas pu rencontrer tous les vignerons mais je souhaitais vous présenter les domaines où j’ai eu la chance de déguster des très bons vins et parfois des petites pépites.

DSCN3990.JPG

Domaine Berthaut : Le premier domaine visité, c’était vraiment intéressant j’ai pu rencontrer le père et la fille. Une belle dégustation avec le tout premier blanc du domaine, une bon début qui en appellera d’autres. Et puis suite une dégustation de plusieurs Crûs, là c’était surtout intéressant d’évaluer le développement d’une appellation dans le temps.

DSCN3997.JPG

Je n’oublie pas non plus l’artiste présente pour l’occasion, ces photographies sont très intéressantes et à l’image du domaine : pleines de surprises, c’est beau, c’est propre, on en redemande !

Domaine Molin : Un domaine en agriculture 100% biologique avec un jeune vigneron très impliqué et très sérieux. Le domaine est par ailleurs constamment dans le Hachette des vins, et pour cause ! Les vins sont d’une grande précision et très travaillés.

Domaine Gelin : Domaine possédant une grosse structure, on s’éloigne des domaines familiaux, les vins s’en ressentent, ils sont moins personnels mais le Clos Napoléon est une belle réussite !

Domaine Naddef : Une belle déclinaison de vins proposée avec la possibilité de faire des comparaisons entre les millésimes 2013 et 2014. Je conseillerai volontiers les deux extrêmes : Marsannay les Champs Perdrix pour sa rondeur en boucheur et sa finesse et Gevrey Les Champeaux pour la puissance, le caractère et l’élégance de ce Premier Crû.

Domaine Defrance : Un vigneron super sympa et des vins simples, sans complexes avec des palettes aromatiques variées, des vins ciselés et très bons.

Domaine Joliet : C’était sûrement LE domaine de cette sélection et il n’a pas déçu. Son Fixin Premier Crû Clos de la Perrière est d’anthologie, des arômes floraux, fuités, une belle rondeur et un peu  de gras en bouche, c’est définitivement un vin d’une très grande qualité. Le propriétaire et sa fille sont toutefois restés accessibles et toujours prêts à discuter, un domaine à retenir !

Domaine du Clos Saint-Louis : C’est le domaine qui a clôturé cette journée. On commence par un petit verre de Fixin blanc et une exposition de tableaux et d’œuvres d’arts en bois, le bois crépite dans la cheminée, on se croirait au paradis. Ensuite, la dégustation se poursuit en cave avec une sélection des vins rouges du domaine. Des vins d’une belle tension, ils manquent toutefois de caractère, ils n’en restent pas moins de très jolies réalisations.

DSCN3993.JPG

Voilà pour cette journée, j’espère que je vous ai donné le vin à la bouche, on se retrouve tout bientôt pour le résumé du mois de novembre et un autre article sur des vignerons et cavistes bourguignons.

DSCN3996.JPG

A bientôt,

Matthieu

Rückblick auf meiner deutschen Trips

Im Rahmen meiner Masterarbeit über Weinsprache sollte ich einen deutschsprachigen Korpus schaffen: ich will die Etikette von burgundischen und rheinpfälzischen Weinflaschen mit mündlichen Beschreibungen von Weinflachen vergleichen.

DSCN3292.jpg

Ich war am Anfang September an der Mosel. Das war nicht nur als Urlaub, sondern auch für meine Masterarbeit. Deswegen habe ich einen Tag in Trier verbracht. Trier ist eine wunderschöne Stadt, von ihrer römischen Geschichte geprägt, die noch heute entdeckt werden kann. Dort habe ich viel gesehen, und das war ein tolles Tag.

DSCN3298.jpg

Ich habe auch zwei Weinhändlern besucht:

Jutta Büsching von ‚Das Weinhaus – Trier‘: Ein Weinhandel und Restaurant in Trier, Jutta war super nett zu mir, als sie und ihrer Team die Abendbedienung vorbereiteten.

Christoph Loser von ‚Weinhaus Minarski – Trier‘: Große Kenntnisse sind das Merkmal dieses jungen Weinhändlers.

 dscn3406

Dann bin ich auf der Weinstraße Richtung Koblenz gefahren. Ich hatte zwei Nächte in Graach-an-der-Mosel im Gästehaus Zummethöhe verbracht. Die zwei Hausbesitzer sind sehr nett und, haben mir viel Tipps gegeben; der Raum war groß, sauber, sehr hell: einfach perfekt! Außerdem war das Frühstuck super geil und alles wurde hausgemacht… so lecker! Ich werde jetzt die Winzer vorstellen, die ich kennengelernt habe:

Weingut Schloss Lieser Thomas Haag – Lieser: Thomas Haag ist ein bedeutender Winzer in Deutschland und wurde 2015 von Gault&Millaut zum Winzer des Jahres erklärt. Er hatte trotzdem ein bisschen Zeit für mich und zeigte Interesse für meine Arbeit.

DSCN3452.jpg

Das Weingut Alfons Rohles – Fell, das ich im Zentrum Triers für eine Weinverkostung kennengerlernt habe, war das allererste Weingut, das ich besucht habe. Das Paar war super nett und ihre Weine einfach nur lecker!

dscn3331

Weingut Burgkeller – Longisch. Die Weine sind sehr genau und gut bearbeitet!

Weingut Hackenbruch – Mehring. Der Besitzer dieses kleinen Weingutes hat mir ein bisschen seiner Zeit gegeben, um mit mir zu reden und eine Flasche zu schenken, worüber ich ihnen sicher in einige Zeit erzählen werde!

Weingut Blesius – Graach an der Mosel: Ich habe Ihnen schon vor ein paar Wochen von diesem Weingut berichtet. Es hatte nicht nur sehr früh am Morgen Zeit für mich, sondern auch wurde mir eine Flasche geschenkt. Dieser Wein war sehr schön, sehr fein mit einer delikaten Frische.

Weinhaus Schnitzius – Bernkastel-Kues.  Sehr nettes Paar und schöne Weine für dieses Weingut.

DSCN3490.jpg

Weingut Schneider-Faber – Kinheim/Mosel. Einfache und dynamischen Besitzer.

Weingut Mönchhof – Ürzig: Es war ein tolles Treffen hier! Nach unzählbaren Absage habe ich in Ürzig einen Mitarbeiter des Weinguts kennengelernt. Er war in der Vinothek und war bereit, einige Minute mit mir zu sprechen. Wir haben eine Verkostung gemacht, viele Weine versucht, viel geredet, … Es war sicher einer der schönsten Momente meines Trips!

Weingut Schäfer – Edenkorben. Ein junger, netter, dynamischer Winzer in Edenkorben. Wir haben eine tolle Zeit zusammen verbracht, während der wir verschiedene Weine verkostet haben.

Weingut Wörner – Edesheim. Dieses Weingut war das letzte auf meiner Liste. Die zwei Damen waren auch sehr freundlich und haben einige Weine präsentiert.

Ich vergesse natürlich nicht Thomas Ambré (von der Marketing Abteilung) von Moselland – Bernkastel. Moselland ist eigentlich die Firma, die die Nummer 1 in Deutschland in Bezug auf Weinproduktion und Weinverkauf ist. Er hat mir viel geholfen und viele Ratschläge gegeben.

Weitere Fotos sind hier zu sehen.

Ich habe am Ende dieser Reise meinen Korpus für die Sprache der Winzer erstellt, aber noch nicht denjenigen für die Sprache der Weinhändler. Deswegen bin ich Ende Oktober nach Rheinland-Pfalz zurückgefahren. Ich war am ersten Tag Richtung Germersheim durch Landau gefahren, am zweiten Tag war ich in Speyer. Am dritten Tag habe ich die wunderschöne Stadt Karlsruhe entdeckt.

Lebensart – Kandel: Die beide Besitzer dieses Bioladens haben mir ihre Rotweine beschrieben. Die Dame war keine Weinexpertin und der Mann hatte, im Gegenteil dazu, sehr viele Kenntnisse darüber: der Kontrast zwischen beiden ist sehr interessant. Beide waren sehr freundlich und die verkauften Produkte scheinen toll zu sein!

Ralf Groß – Meckenheim: Verloren am Ende der Welt hatte mir eine super nette Oma (was nicht als etwas Negatives aus meinem Mund gilt) einige Weine dieser Bioladen präsentiert. Sie war super nett und hatte mir zwei Äpfel geschenkt: geil!

Weinhandlung am Kleinenplatz – Landau: Ein hochwertiger Weinhandel in Landau! Ich konnte hier auch zwei Händlerinnen interviewen. Beide waren sehr interessant und hatte viele Sachen zu erzählen! Das ist eine perfekte Adresse zum Weiterempfehlen.

Weinkontor Schwarz – Speyer: Ganz im Zentrum Speyers ist dieser ehemalige Lehrer ein sehr umfangreicher Weinkenner, und war außerdem sehr nett!

DSCN3789.JPG

Weinstudio Pfalz – Speyer: Doktor, Fachjournalist, Weinverkoster und Weinhändler, hier ist ein Mann, der auf jeden Fall sehr kompetent im Bereich Wein ist! Er beherrschte seine Produkte aus dem Effeff!

Weingut Motzenbäcker – Deidesheim: Diese Tonaufnahme habe ich während einer Weinverkostung exklusiv für mich gefahren. Lächeln und Anekdoten waren dabei dank einer wunderbaren Mitarbeiterin! Diese Weine sind übrigens sehr interessant. Einer dieser Weine ist in einem Eichenbarrique gereift, dessen Holz beim ersten Vollmond im Januar geschnitten wurde. Das muss man ja versuchen!

Nochmal danke an allen. Ich bedanke mich für Ihre Aufmerksamkeit und Ihre Zeit. Ohne Sie wäre meine Studie einfach unmöglich. Ich hoffe, ich werde in der Zukunft einige von Ihnen nochmal besuchen können! Bis bald, meine Weinfreunde!

Matthieu

Immersion viticole à la Foire de Dijon

achtung-wein_design.pngAchtung! Pour cet article j’ai choisi la voie de l’innovation parce que je n’ai pas été le seul à l’écrire (et comme je ne suis pas encore schizophrène …), Juliane Daudan me fait le plaisir, que dis-je l’honneur de prendre sa plume et de se joindre à moi pour vous relater notre après-midi à la Foire de Dijon.

Il est 13h le samedi 5 novembre quand nous arrivons au Parc des Expositions, bien décidés à faire le tour des stands mais l’appel de l’Allemagne étant trop fort, nous avons très vite rejoint le Salon des Vins Vinidivio qui avait cette année comme invité d’honneur la région viticole de la Rhénanie-Palatinat.

Pour l’occasion, ce sont une vingtaine de vignobles qui se sont réunis pour nous présenter leurs vins, leurs domaines et leurs pays. Nous avons pu les rencontrer et l’avantage de parler leur langue est que nous avons pu longuement échanger avec eux en allemand. Nous avons plus qu’apprécié ce moment et nous voulions le partager avec vous. Nous reviendrons en quelques mots sur tous les domaines qui, le temps d’une dégustation, nous ont accueilli. Voici nos réactions recueillies après chaque dégustation. En espérant que ça vous donne le vin à la bouche …

Domaine J.J. Adeneuer :

Juliane : Une chouette entrée en matière pour ce Salon des Vins et une agréable première dégustation avec un beau crescendo de goûts.

Matthieu : Premier domaine de la journée et premiers vins dégustés : un premier vin avec un cépage 100% allemand : Pinot Madeleine et un grand cru d’une grande générosité avec des notes de gibier, de sous-bois avec des arômes de fruits rouges. Une belle réussite et un membre du vignoble bien sympa.

Domaine Bollig-Lehnert :

foire-copie-3C’est par des exposants très sympathiques que nous avons été accueillis à ce stand. Nous avons pu discuter de nombreux aspects de leur profession, et notamment des risques et des aléas de la météo. J’en garde un souvenir de professionnels chaleureux et optimistes.

Uniquement des vins blancs et plus précisément des Riesling avec une belle complexité. En bouche, on a une belle balance entre sucrosité et acidité et une robe claire : un vrai vin de Moselle.

Domaine Clemens Busch :

C’est une dégustation très décontractée que nous avons fait à ce stand, avec en plus de très bons produits.

Dégustation de deux Grands Crus, très intéressants, avec des belles saveurs quoi qu’encore un peu fermé.

Domaine des Terrasses Doetsch Haupt :

foire-copie-2Pour eux le vin est une affaire de famille, mais aussi de partage car nous avons discuté avec eux de leur domaine. A ce stand j’ai surtout été marquée par l’implication de toute la famille Doetsch.  Trois membres (Gaby, Katharina et Martin) étaient présents et on pouvait sentir à quel point le domaine est soudé.

Des vins travaillés, complexes, généreux, des vins à l’image du domaine, une histoire de famille rassemblant deux générations (2 femmes, 3 hommes) avec des approches différentes et des sensibilités particulières. Un vrai moment de convivialité et d’échange, un des meilleurs moments de l’après-midi. 

Domaine Viermorgenhof :

Un stand très chouette ! La vitalité des exposants alliée au côté très rock de leur design pourraient donner envie d’y passer des heures. Et quels vins doux !

Des vins très intéressants proposés par ce vignoble, surtout un Dornfelder excellent !

Foire.jpeg

Domaine Gebr. Ludwig :

Agréable dégustation de Riesling et Sauvignon.

Matthieu : On est en présence de vin très droit, très maitrisé, une belle pointe d’acidité, toujours avec des notes boisées.

Domaine Geils :

On retourne à une ambiance plus classique pour cette dégustation de très bons vins.

Comme son nom l’indique : Geil!

Domaine des Stadt Mainz :

Le domaine der Stadt Mainz semble être né sous une bonne étoile. C’est avec une bonne humeur contagieuse que l’exposant nous a présenté de très bons vins, également dans un beau crescendo  de saveurs. Bref,un exposant très sympathique et des vins qui font littéralement voyager.

Ici, nous avons pu mener une dégustation complète de la gamme, 4 Riesling et un Pinot Noir. Les Riesling vont dans une complexité croissante quand on déguste les vins les plus hauts de gamme. On sent en bouche le travail au domaine. L’un des vins est d’autant plus bons qu’écologique : Bravo ! Le Pinot Noir était aussi intéressant avec une robe aux reflets orangés splendide.

Domaine Kaul

C’est à ce stand que j’ai pu goûter pour la toute première fois un Eiswein… quelle surprise ! Le processus est autant intéressant que le résultat est bon. Ce goût d’herbe et de pâte de fruits, quel régal !

Des vins d’une belle densité parfaitement équilibré, bref des vins tout en maîtrise qui savent garder une bonne fraicheur en bouche. Et comme Ju’ j’ai dégusté mon premier vin de glace à ce stand : une heureuse découverte !

Domaine Abtof

Une très chouette dégustation agrémentée d’exemples concrets car les exposants avaient apporté avec eux plusieurs morceaux d’argile et de grès. De bons vins qui plus est !

Un bel échange autour des sols du domaine, très interactif et très instructif. Les vins sont très précis et complexes. Pour le Riesling Spätlese : la belle acidité est accompagnée en début de bouche par des notes fruitées, qui peu à peu laissent leur place à un fond minéral provenant d’un sol argilocalcaire.

Domaine Acham-Magin

Il s’agit d’un des seuls stands VDP du Salon et nous voulions absolument les rencontrer. Leurs vins sont excellents et ils nous ont beaucoup appris sur leur domaine.

Vraiment sympathique, produisant des vins de caractère, loin du mainstream et surtout heureux de partager leurs connaissances. Ils m’ont donné plein d’infos pour mon mémoire : super ! Les vins sont leurs parfaits reflets : expérience et vivacité ! Un mélange très maîtrisé pour des vins élevés dans des fûts de chêne vieux de plusieurs dizaines d’années.

Domaine Hambacher Freiheit

La dégustation était très agréable, grâce au représentant du domaine à la fois avenant et plein de sagesse !

Un propriétaire très sympathique et des vins uniques. Deux premiers vins qui m’ont laissé perplexe mais le dernier, un Regent, m’a pleinement satisfait bien qu’il soit encore un peu jeune. Du millésime 2009, il n’atteindra son apogée que dans 5 ou 6 ans.

Domaine Sebastien Hofmann

Un exposant très sérieux et intéressant et des vins de haute qualité.

Quel dynamisme chez ce propriétaire ! Des vins qui lui ressemblent, complexes et travaillés, le Pinot Gris à eu ma préférence.

Domaine am Kaiserbaum

La dégustation à ce stand a été très agréable, de par ses bons vins (ah cet Eiswein !) mais surtout grâce à la gentillesse et la sagesse du propriétaire avec qui l’échange était plein de vie et de bonne humeur. Et un design d’étiquettes qui m’a beaucoup plu : l’arbre qui y est représenté existe réellement, dans le domaine.

Beaucoup d’expertise chez ce jeune vigneron qui a su me faire voyager dans son domaine au gré de ses explications sur les sols et les méthodes de vinification. J’ai pu déguster un Pinot Noir sec, très intéressant, très maîtrisé ; en effet, les arômes boisés étaient bien contenus. Mais encore une fois c’est le vin de glace qui a remporté tous les suffrages : une belle concentration et une belle profondeur pour ce Blanc de Noir.

Domaine Zimmermann

Dernière dégustation avant la fermeture des portes, qui s’est passée, comme les autres, à merveille. Nous avons terminé la journée par un très bon vin.

On a fini par ce domaine notre tournée des vins de Rhénanie-Palatinat. Nous n’avons dégusté qu’un vin blanc (Riesling) très frais et complet mais nous sommes restés bien longtemps à déguster avec la personne qui tenait le stand. Très chaleureuse, c’était un plaisir que de finir notre journée avec elle.

En bref : Contrairement à Matthieu, je ne suis pas spécialisée dans le domaine du vin et n’avais fait qu’une seule dégustation auparavant, il y a très longtemps. Je manquais donc parfois de connaissances pour pouvoir apprécier les vins de façon optimale mais les conseils et informations des exposants (et de Matthieu, naturellement) m’ont aidé à me sensibiliser davantage au vin et à la dégustation. Je suis donc ravie de cette journée sous le signe de la découverte et de la bonne humeur.

Pour conclure cet article, je dois dire que c’est toujours agréable de rencontrer les hommes et les femmes qui se cachent derrière nos bouteilles. Là c’était dans la bonne humeur, dans le cadre d’un salon et avec des producteurs allemands, donc tout était réuni pour une journée parfaite. C’était d’autant plus intéressant que Juliane m’accompagnait et j’ai trouvé ça génial de pouvoir échanger avec elle !

Si vous souhaitez avoir davantage d’information sur les exposants, rendez-vous sur le site du Salon, sur le site des domaines ou bien envoyez-nous un petit message et on se fera un plaisir de vous répondre !

Le mot de la fin : Vivement le prochain salon 😉

Matthieu et Juliane