Le vin du vingt

Pour ce premier vin du vingt du mois, qui au passage inaugure la nouvelle monture de DPDV, je vous propose un excellent Crémant de Bourgogne.

Pour ce mois et fêter la nouvelle année, il est encore temps, voici quelques bulles venant des caves de Bailly Lapierre. Le domaine se trouve au fin fond de l’Yonne aux portes du Chablisien. Les caves souterraines, qui ont pendant longtemps ont accueilli un marché de Noël, accueillent exclusivement les Crémants de Bourgogne : les petites bulles qui montent.

Je vous propose ce Crémant demi-sec. Une belle robe dorée et des fines bulles sont le présage d’un moment de bonheur.

En bouche, cet effervescent allie une belle fraîcheur et des arômes de fruits blancs, surtout sur la pêche. C’est agréable et très fruité, on l’appréciera plutôt seul ou avec un dessert après un repas léger.

Pour plus d’information ici.

En conclusion, on s’envole, on quitte terre, on est à Bailly Lapierre !

A bientôt,

Matthieu

Le thé, une autre dégustation

Depuis Noël, je suis dans une période thé et j’ai fait quelques découvertes gustatives intéressantes quand j’étais chez mes parents pour les vacances et ai donc décidé me constitution une petite « cave » à thé, en commençant dès lundi rappelez-vous. Les arômes sont plus subtiles que dans le vin, tant au niveau olfactif que gustatif, donc c’est un excellent travail pour se former ! En plus les discours sont sensiblement identiques. Les deux structures sont absolument similaires et les termes employés assez proches. Terminologie et moule discursif proche du stéréotype semblent dicter le discours spécialisé de la dégustation de thé de la même façon que la dégustation de vin.

Ces équivalences ont aiguisé ma curiosité. Jeudi soir, ne pouvant boire d’alcool et donc de vin à cause de la vaccination contre la méningite, j’ai été amené à faire une petite dégustation de quelques Grands Crûs … de thé !

Retour en quelques mots sur cette première immersion dans ce nouveau monde.

Les thés ont été dégustés dans l’ordre de température de service. J’ai donc commencé par un Gyokuro Premium. C’est vraiment le top du thé. Au nez, c’est vraiment très fin, à peine sucré, un très bon mélange. Une belle couleur dans la tasse. En bouche, cette finesse est de nouveau perceptible, la sucrosité s’est effacée, laissant place aux arômes du thé vert. Un délice !

Le deuxième, Lung Ching, m’a moins séduit, le thé est plus fermé, plus neutre, moins expressif, moins aromatique. Il est tout de fois bon mais face au premier il ne tient pas la comparaison.

Le numéro trois quant à lui est vraiment intéressant. Sencha Premium (le Sencha est le thé bu majoritairement au Japon) est un thé d’une grande délicatesse. Les reflets verts du thé se retrouvent en bouche avec un côté prairie. C’est vraiment rafraichissant. On est sur un thé à boire à tout moment de la journée.

Balade à Paris a continué ce joli défilé de saveurs. Thé vert aromatisé au cassis, violette et macaron, il accompagnera à merveille des petites pâtisseries. Fruité et sucré, il est séduisant, tout en rondeur, et en détails, c’est la violette qui veut cela

Enfin pour clôturer cette petite incursion dans le monde du thé, Bai Hao Yin Zhen m’a littéralement transporté au Japon. Une jolie couleur est proposée dans la tasse, comme une clémentine, c’est fleuri, délicat, intense mais tout en finesse, vraiment un thé qu’il faut apprécier et déguster seul.

Tous les thés dégustés et présentés dans cet article sont disponibles ici.

Je vous conseille également la nouvelle boutique Le Palais des Thés qui a récemment ouvert à la Toison d’Or à Dijon. Ils sont vraiment sympa, accueillants et très professionnels.

A bientôt, pour une dégustation de … vin ce coup-ci !

Matthieu

Domaine Gustave Lorentz

Aujourd’hui je suis allé à Bergheim avec mes parents pour visiter le Domaine Gustave Lorentz le matin et pour une petite randonnée au-dessus de la plaine d’Alsace.

Notre matinée à Bergheim a débuté par une visite du domaine et la découverte des installations. D’abord nous avons vu les cuves de fermentation puis la cave de vieillissement avec les cuves en inox pour la gamme de blanc et des tonneaux pour les rouges. Et nous avons fini par la chaine d’embouteillage et de mise en cartons. Une visite absolument complète et détaillée rien que pour nous. C’était très précis, très bien expliqué.

Et bien sûr nous avons enchainé avec la dégustation de quelques vins du domaine:

– le crémant pour bien commencé : assez floral, très légèrement acide pour donner de la vivacité à ce vin

– un Muscat, c’est le vin qui m’a le moins plu

– 3 Riesling dont l’excellent Grand Cru Kanzlerberg 2008 avec ses notes de miel, d’herbes, un côté un peu balsamique, un vin complexe et très fin. Un petit regret pour le Grand Cru Altenberg 2011 mais c’est pour pinailler

– 2 Pinot Gris magiques : la Cuvée Particulière 2013 et surtout le Grand Cru Altenberg 2010. Une robe tout en dorure, un nez légèrement boisé et sur le raisin sur-mûri, en bouche il est très floral, ouvert et frais. C’est LE vin de la journée !

– 3 Gewürztraminer, là il n’y a rien à dire, juste à savourer. Evidence 2014, Grand Cru Altenberg 2010 et Vendanges Tardives 2011 sont complexes, très aromatiques, très fins. C’est épicé et puissant, la sucrosité est contenue ; bref, un vrai régal !

Beaucoup de découverte et de joie gustative grâce à Markus le maitre de chais.

Après cette belle matinée, nous avons fait une randonnée dans les hauteurs de Ribeauvillé, village voisin de Bergheim. Nous avons pu admirer la plaine d’Alsace.

Vous l’aurez compris une journée géniale !

A bientôt pour le résumé du mois de décembre.

Matthieu

Des vignerons et cavistes de Bourgogne

Un petit article pour vous présenter les professionnels du domaine viti-vinicole qui m’ont accueilli et aidé lors de la constitution de mon corpus. Comme pour les Allemands, je vous les présenterai sous forme de liste avec un petit mots en face du nom du domaine ou de la boutique. Tous ont vraiment été très sympathiques et je tiens à les remercier : encore une fois, sans leur aide, mon étude n’existe pas.

Pour les cavistes, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes très diverses :

  • Ô gré du vin : Un caviste comme vous n’en avez jamais rencontré, un peu foufou mais super attachant avec des choix très marqués dans la sélection de ce vin
  • La route des vins : un magasin superbe, un caviste fin connaisseur, j’ai beaucoup appris à ses côtés
  • Caves Duclos Maillard : Une belle boutique avec des vins de toute la Bourgogne. Les prix sont relativement bas et on trouvera forcément ce qui nous plaira
  • Au Pinot Noir : Un caviste plutôt pour les professionnels mais qui a une belle gamme de rouge quand même.
  • Les bons plans du vin : Nouvellement créé ce caviste propose un choix assez vaste de vins, le conseil est super
  • Cave de Vougeot : dans l’ancienne Cave de Vougeot, le cadre est splendide et la personne qui m’a accueillie était très gentille.
  • As du vin : Au nord de Dijon, un peu perdu dans la banlieue, on découvre un caviste très intéressant avec beaucoup de connaissances sur ses vins. Il sait pourquoi il les a choisis et connait personnellement les propriétaires. Un plus indéniable. Il m’avait recommandé cet excellent Chablis.
  • Vins et Merveille : Situé juste avant les premières vignes de la Côte de Nuit, on y trouve deux cavistes très professionnelles avec beaucoup de bonnes choses à déguster.

clos-de-la-maziere

On passe aux vignerons maintenant :

    • Domaine Isabelle Lippe : si vous cherchez un domaine simple et des vins excellents, c’est ici qu’il faut aller. Ce domaine est accessible, le caveau de dégustation est parfaitement décoré, on s’y sent bien tout de suite et Isabelle Lippe est un livre ouvert. Un excellent moment !
    • Domaine de la Cras : perché sur les hauteurs de Dijon, on se demande où on va mais une fois arrivé, Marc Soyard nous immerge dans son domaine : superbe !
    • Domaine Bruno Clair : L’expérience parle dans ce domaine, il y a beaucoup à dire et de nombreuses anecdotes à partager. C’était vraiment très intéressant !
    • Domaine René Leclerc : La présentation s’est faîte au caveau de dégustation, c’est vaste et accueillant. La personne que j’ai rencontrée était très au point avec ses vins, très précis et didactique : super !
    • Domaine Henri Richard : un petit domaine mais avec des Grands Crûs, un accueil très chaleureux et vraiment sympa
    • Domaine Philippe Leclerc : Ici on ne prend pas de gants, et c’est bien comme ça ! Le vigneron n’est pas là pour parler mais faire du vin et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sait y faire.
    • Château de Marsannay : J’avais posté une photo lors de la dégustation dans les caves du Château. Une grande variété et des vins intéressants surtout en blanc.
    • Domaine de la Mazière : Si je devais ne retenir qu’un nom ce serait lui. J’ai passé deux heures absolument géniales dans ce petit domaine. Il n’y a aucune prétention si ce n’est celle de faire du bon vin et d’offrir le maximum de plaisir à ses clients. Je vous le recommande chaudement, cela vaut vraiment la peine de faire un petit crochet par Brochon pour partir à la découverte de ce viticulteur si passionné.

insta

Je vous invite à venir vous aussi les rencontrer, ils le méritent !

A bientôt et bonne fin d’année à tous

Matthieu

Caves Ouvertes de Fixin

Ce weekend quelques domaines du village de Fixin nous ouvrent leurs portes et permettent de rencontrer ses viticulteurs si attachants et de découvrir leur petites merveilles. Bien sûr je n’ai pas pu rencontrer tous les vignerons mais je souhaitais vous présenter les domaines où j’ai eu la chance de déguster des très bons vins et parfois des petites pépites.

DSCN3990.JPG

Domaine Berthaut : Le premier domaine visité, c’était vraiment intéressant j’ai pu rencontrer le père et la fille. Une belle dégustation avec le tout premier blanc du domaine, une bon début qui en appellera d’autres. Et puis suite une dégustation de plusieurs Crûs, là c’était surtout intéressant d’évaluer le développement d’une appellation dans le temps.

DSCN3997.JPG

Je n’oublie pas non plus l’artiste présente pour l’occasion, ces photographies sont très intéressantes et à l’image du domaine : pleines de surprises, c’est beau, c’est propre, on en redemande !

Domaine Molin : Un domaine en agriculture 100% biologique avec un jeune vigneron très impliqué et très sérieux. Le domaine est par ailleurs constamment dans le Hachette des vins, et pour cause ! Les vins sont d’une grande précision et très travaillés.

Domaine Gelin : Domaine possédant une grosse structure, on s’éloigne des domaines familiaux, les vins s’en ressentent, ils sont moins personnels mais le Clos Napoléon est une belle réussite !

Domaine Naddef : Une belle déclinaison de vins proposée avec la possibilité de faire des comparaisons entre les millésimes 2013 et 2014. Je conseillerai volontiers les deux extrêmes : Marsannay les Champs Perdrix pour sa rondeur en boucheur et sa finesse et Gevrey Les Champeaux pour la puissance, le caractère et l’élégance de ce Premier Crû.

Domaine Defrance : Un vigneron super sympa et des vins simples, sans complexes avec des palettes aromatiques variées, des vins ciselés et très bons.

Domaine Joliet : C’était sûrement LE domaine de cette sélection et il n’a pas déçu. Son Fixin Premier Crû Clos de la Perrière est d’anthologie, des arômes floraux, fuités, une belle rondeur et un peu  de gras en bouche, c’est définitivement un vin d’une très grande qualité. Le propriétaire et sa fille sont toutefois restés accessibles et toujours prêts à discuter, un domaine à retenir !

Domaine du Clos Saint-Louis : C’est le domaine qui a clôturé cette journée. On commence par un petit verre de Fixin blanc et une exposition de tableaux et d’œuvres d’arts en bois, le bois crépite dans la cheminée, on se croirait au paradis. Ensuite, la dégustation se poursuit en cave avec une sélection des vins rouges du domaine. Des vins d’une belle tension, ils manquent toutefois de caractère, ils n’en restent pas moins de très jolies réalisations.

DSCN3993.JPG

Voilà pour cette journée, j’espère que je vous ai donné le vin à la bouche, on se retrouve tout bientôt pour le résumé du mois de novembre et un autre article sur des vignerons et cavistes bourguignons.

DSCN3996.JPG

A bientôt,

Matthieu

Immersion viticole à la Foire de Dijon

achtung-wein_design.pngAchtung! Pour cet article j’ai choisi la voie de l’innovation parce que je n’ai pas été le seul à l’écrire (et comme je ne suis pas encore schizophrène …), Juliane Daudan me fait le plaisir, que dis-je l’honneur de prendre sa plume et de se joindre à moi pour vous relater notre après-midi à la Foire de Dijon.

Il est 13h le samedi 5 novembre quand nous arrivons au Parc des Expositions, bien décidés à faire le tour des stands mais l’appel de l’Allemagne étant trop fort, nous avons très vite rejoint le Salon des Vins Vinidivio qui avait cette année comme invité d’honneur la région viticole de la Rhénanie-Palatinat.

Pour l’occasion, ce sont une vingtaine de vignobles qui se sont réunis pour nous présenter leurs vins, leurs domaines et leurs pays. Nous avons pu les rencontrer et l’avantage de parler leur langue est que nous avons pu longuement échanger avec eux en allemand. Nous avons plus qu’apprécié ce moment et nous voulions le partager avec vous. Nous reviendrons en quelques mots sur tous les domaines qui, le temps d’une dégustation, nous ont accueilli. Voici nos réactions recueillies après chaque dégustation. En espérant que ça vous donne le vin à la bouche …

Domaine J.J. Adeneuer :

Juliane : Une chouette entrée en matière pour ce Salon des Vins et une agréable première dégustation avec un beau crescendo de goûts.

Matthieu : Premier domaine de la journée et premiers vins dégustés : un premier vin avec un cépage 100% allemand : Pinot Madeleine et un grand cru d’une grande générosité avec des notes de gibier, de sous-bois avec des arômes de fruits rouges. Une belle réussite et un membre du vignoble bien sympa.

Domaine Bollig-Lehnert :

foire-copie-3C’est par des exposants très sympathiques que nous avons été accueillis à ce stand. Nous avons pu discuter de nombreux aspects de leur profession, et notamment des risques et des aléas de la météo. J’en garde un souvenir de professionnels chaleureux et optimistes.

Uniquement des vins blancs et plus précisément des Riesling avec une belle complexité. En bouche, on a une belle balance entre sucrosité et acidité et une robe claire : un vrai vin de Moselle.

Domaine Clemens Busch :

C’est une dégustation très décontractée que nous avons fait à ce stand, avec en plus de très bons produits.

Dégustation de deux Grands Crus, très intéressants, avec des belles saveurs quoi qu’encore un peu fermé.

Domaine des Terrasses Doetsch Haupt :

foire-copie-2Pour eux le vin est une affaire de famille, mais aussi de partage car nous avons discuté avec eux de leur domaine. A ce stand j’ai surtout été marquée par l’implication de toute la famille Doetsch.  Trois membres (Gaby, Katharina et Martin) étaient présents et on pouvait sentir à quel point le domaine est soudé.

Des vins travaillés, complexes, généreux, des vins à l’image du domaine, une histoire de famille rassemblant deux générations (2 femmes, 3 hommes) avec des approches différentes et des sensibilités particulières. Un vrai moment de convivialité et d’échange, un des meilleurs moments de l’après-midi. 

Domaine Viermorgenhof :

Un stand très chouette ! La vitalité des exposants alliée au côté très rock de leur design pourraient donner envie d’y passer des heures. Et quels vins doux !

Des vins très intéressants proposés par ce vignoble, surtout un Dornfelder excellent !

Foire.jpeg

Domaine Gebr. Ludwig :

Agréable dégustation de Riesling et Sauvignon.

Matthieu : On est en présence de vin très droit, très maitrisé, une belle pointe d’acidité, toujours avec des notes boisées.

Domaine Geils :

On retourne à une ambiance plus classique pour cette dégustation de très bons vins.

Comme son nom l’indique : Geil!

Domaine des Stadt Mainz :

Le domaine der Stadt Mainz semble être né sous une bonne étoile. C’est avec une bonne humeur contagieuse que l’exposant nous a présenté de très bons vins, également dans un beau crescendo  de saveurs. Bref,un exposant très sympathique et des vins qui font littéralement voyager.

Ici, nous avons pu mener une dégustation complète de la gamme, 4 Riesling et un Pinot Noir. Les Riesling vont dans une complexité croissante quand on déguste les vins les plus hauts de gamme. On sent en bouche le travail au domaine. L’un des vins est d’autant plus bons qu’écologique : Bravo ! Le Pinot Noir était aussi intéressant avec une robe aux reflets orangés splendide.

Domaine Kaul

C’est à ce stand que j’ai pu goûter pour la toute première fois un Eiswein… quelle surprise ! Le processus est autant intéressant que le résultat est bon. Ce goût d’herbe et de pâte de fruits, quel régal !

Des vins d’une belle densité parfaitement équilibré, bref des vins tout en maîtrise qui savent garder une bonne fraicheur en bouche. Et comme Ju’ j’ai dégusté mon premier vin de glace à ce stand : une heureuse découverte !

Domaine Abtof

Une très chouette dégustation agrémentée d’exemples concrets car les exposants avaient apporté avec eux plusieurs morceaux d’argile et de grès. De bons vins qui plus est !

Un bel échange autour des sols du domaine, très interactif et très instructif. Les vins sont très précis et complexes. Pour le Riesling Spätlese : la belle acidité est accompagnée en début de bouche par des notes fruitées, qui peu à peu laissent leur place à un fond minéral provenant d’un sol argilocalcaire.

Domaine Acham-Magin

Il s’agit d’un des seuls stands VDP du Salon et nous voulions absolument les rencontrer. Leurs vins sont excellents et ils nous ont beaucoup appris sur leur domaine.

Vraiment sympathique, produisant des vins de caractère, loin du mainstream et surtout heureux de partager leurs connaissances. Ils m’ont donné plein d’infos pour mon mémoire : super ! Les vins sont leurs parfaits reflets : expérience et vivacité ! Un mélange très maîtrisé pour des vins élevés dans des fûts de chêne vieux de plusieurs dizaines d’années.

Domaine Hambacher Freiheit

La dégustation était très agréable, grâce au représentant du domaine à la fois avenant et plein de sagesse !

Un propriétaire très sympathique et des vins uniques. Deux premiers vins qui m’ont laissé perplexe mais le dernier, un Regent, m’a pleinement satisfait bien qu’il soit encore un peu jeune. Du millésime 2009, il n’atteindra son apogée que dans 5 ou 6 ans.

Domaine Sebastien Hofmann

Un exposant très sérieux et intéressant et des vins de haute qualité.

Quel dynamisme chez ce propriétaire ! Des vins qui lui ressemblent, complexes et travaillés, le Pinot Gris à eu ma préférence.

Domaine am Kaiserbaum

La dégustation à ce stand a été très agréable, de par ses bons vins (ah cet Eiswein !) mais surtout grâce à la gentillesse et la sagesse du propriétaire avec qui l’échange était plein de vie et de bonne humeur. Et un design d’étiquettes qui m’a beaucoup plu : l’arbre qui y est représenté existe réellement, dans le domaine.

Beaucoup d’expertise chez ce jeune vigneron qui a su me faire voyager dans son domaine au gré de ses explications sur les sols et les méthodes de vinification. J’ai pu déguster un Pinot Noir sec, très intéressant, très maîtrisé ; en effet, les arômes boisés étaient bien contenus. Mais encore une fois c’est le vin de glace qui a remporté tous les suffrages : une belle concentration et une belle profondeur pour ce Blanc de Noir.

Domaine Zimmermann

Dernière dégustation avant la fermeture des portes, qui s’est passée, comme les autres, à merveille. Nous avons terminé la journée par un très bon vin.

On a fini par ce domaine notre tournée des vins de Rhénanie-Palatinat. Nous n’avons dégusté qu’un vin blanc (Riesling) très frais et complet mais nous sommes restés bien longtemps à déguster avec la personne qui tenait le stand. Très chaleureuse, c’était un plaisir que de finir notre journée avec elle.

En bref : Contrairement à Matthieu, je ne suis pas spécialisée dans le domaine du vin et n’avais fait qu’une seule dégustation auparavant, il y a très longtemps. Je manquais donc parfois de connaissances pour pouvoir apprécier les vins de façon optimale mais les conseils et informations des exposants (et de Matthieu, naturellement) m’ont aidé à me sensibiliser davantage au vin et à la dégustation. Je suis donc ravie de cette journée sous le signe de la découverte et de la bonne humeur.

Pour conclure cet article, je dois dire que c’est toujours agréable de rencontrer les hommes et les femmes qui se cachent derrière nos bouteilles. Là c’était dans la bonne humeur, dans le cadre d’un salon et avec des producteurs allemands, donc tout était réuni pour une journée parfaite. C’était d’autant plus intéressant que Juliane m’accompagnait et j’ai trouvé ça génial de pouvoir échanger avec elle !

Si vous souhaitez avoir davantage d’information sur les exposants, rendez-vous sur le site du Salon, sur le site des domaines ou bien envoyez-nous un petit message et on se fera un plaisir de vous répondre !

Le mot de la fin : Vivement le prochain salon 😉

Matthieu et Juliane

Rhénanie-Palatinat : découvertes et rencontres

Voici un petit article aujourd’hui pour vous raconter mes (extraordinaires) aventures dans la région de Rhénanie Palatinat. Je vais d’abord vous parler de ma semaine de vacances début septembre, puis de mon deuxième séjour effectué cette semaine.

DSCN3291.jpg

Je vous en avais un petit peu parlé dans l’article du mois de septembre, je suis allé dans la région de la Moselle pour passer quelques jours de repos après un long été à travailler mais aussi pour constituer mon sous-corpus oral. J’ai ainsi pu découvrir la ville de Trèves qui est absolument magnifique, avec des fortifications et une vieille ville splendides d’inspiration romaine.

DSCN3298.jpg

Après y avoir passé une journée, j’ai poursuivi ma route direction Coblence pour passer deux nuits à Graach-an-der-Mosel, petit village perché sur les hauteurs et entouré de vignes. J’ai pu profiter de ce cadre idyllique pour apprécier le soleil et travailler un petit peu. J’ai en effet rencontré une dizaine de vignerons qui ont bien voulu se prêter au jeu de l’interview. Je vais vous les présenter dans les prochaines lignes mais je tiens tout d’abord à les remercier pour leur disponibilité et leurs précieux conseils.

 DSCN3499.jpg

Weingut Schloss Lieser Thomas Haag – Lieser : Thomas Haag, qui est un grand nom de l’Allemagne du vin a été sacré Vigneron de l’année 2015 par le Gault et Millau, a su rester disponible et attentif à mon étude. En plein préparatif, il a tout de même pris le temps de m’accorder quelques minutes.

Le vignoble Weingut Alfons Rohles – Fell dont j’ai fait la connaissance au centre-ville de Trèves lors d’une dégustation a été le premier à se plier à l’exercice. Ce couple de vignerons est très gentil et leurs vins sont un délice.

DSCN3331.jpg

Weingut Burgkeller – Longisch. Des vins d’une grande précision !

Weingut Hackenbruch – Mehring. Le propriétaire de ce petit domaine a pris le temps de discuter avec moi et de m’offrir un petit souvenir : on en reparlera, à n’en pas douter !

Weingut Blesius – Graach an der Mosel : Je vous ai parlé de ce vignoble il y a quelques semaines. En plus de s’être montré disponible tôt le matin, j’ai reçu en cadeau une bonne bouteille. Un vin d’une grande précision et d’une belle fraîcheur : https://www.instagram.com/p/BKm6LM1g00q/?taken-by=desparolesetduvin

Weinhaus Schnitzius – Bernkastel-Kues. Rencontré en plein centre-ville de Trèves pour une dégustation, le couple en charge du vignoble est très ouvert et chaleureux.

Weingut Schneider-Faber – Kinheim/Mosel. Des propriétaires simples et dynamiques.

Weingut Mönchhof – Ürzig : Superbe rencontre dans ce vignoble. Après plusieurs dizaines de refus, j’ai trouvé ici un employé du domaine qui tenait la Vinothek et qui a accepté de m’accorder quelques instants. Nous avons beaucoup bu et discuté. Un moment inoubliable.

Weingut Schäfer – Edenkorben. Jeune vigneron, dynamique et drôle, nous avons partagé un bon moment autour d’une dégustation des différents vins présentés.

Weingut Wörner – Edesheim. Dernier vignoble sur la liste, il est également le dernier que j’ai visité en septembre.

Je n’oublie pas Thomas Ambré (Marketing) de Moselland – Bernkastel qui est l’entreprise qui produit et vend le plus de vin (en volume) en Allemagne, et qui a été très réceptif à mon projet et qui m’a fourni un grand nombre de conseils.

Et je suis également aller chez deux cavistes à Trèves : gentillesse de la caviste.

Jutta Büsching von Das Weinhaus – Trier : Caviste-restaurant à Trèves, Jutta a été vraiment gentille alors qu’elle et son équipe préparait le service du soir.

Christoph Loser von Weinhaus Minarski – Trier Une grande connaissance des vins caractérise ce jeune caviste de Trèves.

Une vidéo est disponible ici sur ce séjour.

Je suis retourné cette semaine en Allemagne et donc en Rhénanie Palatinat pour finaliser mon corpus allemand et rencontrer des cavistes cette fois-ci. Je suis donc remonté le long de la frontière entre la Rhénanie-Palatinat le Baden-Würtemberg. De belles rencontres et des paysages géniaux ! J’ai passé trois nuits à Germersheim, petite ville proche de Mannheim. J’en ai profité pour visiter Karlsruhe, avec son château splendide. J’en profite pour remercier les répondants :

 img_20161027_141105

Lebensart – Kandel : Premiers répondants de cette tournée, les deux propriétaires m’ont présenté leurs produits : le contraste est saisissant entre les deux au sujet du vin, mais ils étaient super sympathiques.

IMG_20161025_122505.jpg

Ralf Groß – Meckenheim : Caché dans un petit village, c’est une petite mamie (ce n’est absolument pas péjoratif !) de ce magasin bio qui m’a présenté les vins vendus. Très gentille et des produits excellents !

Weinhandlung am Kleinenplatz – Landau : Un caviste de haute volée ! Là encore, j’ai pu enregistrer deux vendeuses ayant des grandes connaissances de leurs produits ! Je vous le recommande !

Weinkontor Schwarz – Speyer : Situé en centre-ville, cet ancien prof tient d’une main de maître son établissement et en plus il est sympa 😉

Weinstudio Pfalz – Speyer : Titulaire d’un doctorat, journaliste spécialisé, dégustateur et caviste, voici un homme fort compétent en matière de vin et le moins que l’on puisse dire est qu’il connaît ses produits sur le bout des doigts !

Weingut Motzenbäcker – Deidesheim : Des enregistrements effectués pendant une dégustation dans la bonne humeur grâce à une employée absolument géniale ! Des vins en outre surprenant, et notamment un élevé dans un fut de chêne coupé lors de la première pleine lune du mois de janvier. Ça vaut le coup de l’essayer !

Cette région vaut vraiment le coup d’œil, les gens sont vraiment sympathiques et ouverts et les paysages impressionnants !

 DSCN3788.JPG

J’en ai fini avec mon corpus allemand et avec cet article, je remercie encore tous les répondants et vous autres, amis lecteurs.

A bientôt !