L’économie du vin dans tous ses états

Aujourd’hui, je ne vous parle que d’un seul livre, mais quel livre ! Après l’avoir lu, on sait tout sur tout en ce qui concerne l’économie du vin. Dirigé par Jérôme Gallo et Steve Charters (Top Wine influencer) -professeurs à l’ESC Dijon-Bourgogne-, Economie et management du vin (1) est très complet tout en restant très accessible.  Composé de chapitres rédigés par 28 spécialistes du vin du monde entier, ce livre est divisé en trois grandes parties : l’économie, le management et le marketing du vin. Il est déjà considéré comme un ouvrage de référence, alors on s’y plonge !

DSCN2461_FotorDans Economie et management du vin, le lecteur est guidé du début à la fin : tout est logique et bien pensé. On commence par un chapitre sur l’histoire du vin et on remonte les siècles : en un chapitre, on sait presque tout et c’est suffisant. On glisse ensuite naturellement vers un premier chapitre économique qui fait office de réelle introduction. Puis tout au long de la section, on étudie l’économie du vin, au sens large, sous tous ses aspects : le droit, l’industrie, la stratégie, le côté entrepreneurial et les spécificités des domaines à travers le monde. Viennent alors des chapitres plus techniques sur la finance et la gestion des ressources humaines suivis d’un chapitre sur l’innovation et un autre sur les consommateurs. Les derniers chapitres traitent ainsi des aspects marketing.

L’une des caractéristiques principales de l’offre de vins est la multitude de formes qu’elle adopte. p29

A la fin du livre, on comprend, si on ne le savait pas déjà, que le monde du vin est complexe et unique en son genre. Une phrase résume cette constatation :

L’économie du vin revient alors à étudier l’offre et la demande de vin. Le problème qui émerge est qu’il n’y a pas un seul marché. Les offres et les demandes concernent des bien qui ne sont pas homogènes en termes de caractéristiques. Il y a donc plusieurs marchés. p27

S’attaquer à l’économie viti-vinicole nécessite donc une approche dynamique, différenciée et flexible. En effet, le vin est un produit avec un marqueur culturel extrêmement fort qu’il ne faut pas négliger.

À noter que deux autres chapitres sont uniquement accessibles sur Internet, notamment un sur le monde du luxe. Autre information importante, Pearson a également fait le choix d’éditer cet ouvrage en anglais, ce qui important pour la résonnance du livre. De plus, une réédition serait déjà en préparation, je suis pressé de l’avoir entre les mains !

En conclusion, un très très bon livre ! Petite nouveauté de la semaine : je décernerai maintenant une note aux ouvrages analysés et celui-là en mérite une bonne : 18/20 !

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article ! D’ici là portez-vous bien et on se retrouve sur Twitter, Instagram, Pinterest et maintenant Facebook !

(1) Économie et management du vin dir. Jerôme GALLO et Steve CHARTERS, Pearson : Paris. 2014. 261 p.

Un autre article traitant de ce livre et présentant l’ESC Dijon-Bourgogne est disponible ici : http://focuscampus.blog.lemonde.fr/2014/12/19/lesc-dijon-publie-un-livre-sur-le-vin-pour-rayonner-dans-le-monde-entier/.

 

Advertisements

Une réflexion sur “L’économie du vin dans tous ses états

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s