Premières lectures

La recherche, c’est créer du nouveau en partant ce qui est déjà fait. C’est aller de l’avant en regardant d’abord vers l’arrière. Ainsi, pour commencer un projet, il faut d’abord se pencher sur ce qui a déjà été écrit et lire (beaucoup).

Ne connaissant peu ou pas grand-chose à la linguistique, j’ai débuté mes lectures par des livres qui traitent de la linguistique en général. Ces lectures m’ont donné les impulsions de recherche nécessaires pour lire d’autres livres et ainsi affiner mon projet.

Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir trois livres sur la science de la langue.

DSCN2452_Fotor

Une première lecture assez générale quoique fondamentalement axée sur le monde germanique, il s’agit de Linguistique et didactique de l’allemand (1). Je n’ai lu que la partie linguistique de l’ouvrage car celle portant sur la didactique est moins intéressante pour la suite de mon travail. L’auteur nous renvoie au début de l’humanité et retrace l’histoire de la pensée de la langue. Le voyage commence en Inde, s’arrête en Grèce, pour arriver en France : tous les grands noms y passent. Complet sans être lassant, la première partie du livre est très riche. Après l’histoire, place aux concepts. Ils sont nombreux et complexes mais bien expliqués. D’abord général, le livre s’oriente peu à peu vers la langue allemande en douceur et sans à-coups.

On passe à un deuxième livre : Problèmes de linguistiques générales (2). Nettement plus technique, cet ouvrage donnera du fil à retordre à un non-initié ! J’ai donc là encore sélectionné ce qui m’intéressait. On est d’abord amené à réfléchir sur ce qu’est la linguistique avant de se confronter aux problèmes que cette dernière engendre. Complexe mais bien écrit, il reste sans aucun doute un ouvrage de référence.

DSCN2454_FotorEnfin, Les mots, leur sens, leur forme, leur création et leur reconnaissance (3) clôt cette première incursion dans le monde de la linguistique. J’ai une fois encore sélectionné uniquement les contributions qui entraient dans mon champ d’intérêt. Ce sont des chapitres très pointus qui évoquent les fonctions de la langue latine, l’organisation des réseaux sémantiques, les mots et monèmes et les néologismes. Ce sont des sujets très pointus et très intéressants qui sont abordés dans cet ouvrage.

Voilà pour ces premières lectures qui sont nécessaires pour comprendre comment fonctionne la langue, a fortiori la langue du vin.

A bientôt !


(1) Jacques ATHIAS, Linguistique et didactique de l’allemand, Masson/Armand Colin, Paris, 1995, 226 p.
(2) Émile BENVENISTE, Problèmes de linguistique générale, 1, Gallimard, Paris, 1966, 356 p.(3) Les mots, leur sens, leur forme, leur création et leur reconnaissance, BULAG dir. D. LIMANE et al., n°27, Presse Universitaire de Franche Comté, Besançon, 2002, 262 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s